Principes d’action

Action dans le cadre du droit

L’ADA intervient dans le cadre des procédures et des textes définissant et régissant le droit d’asile, et dans le respect des institutions qui agissent dans ce domaine. Il s’agit d’accompagner les demandeurs d’asile dans la présentation de leur demande dans les meilleures conditions possibles. Une aide à la régularisation des personnes déboutées de l’asile est apportée par d’autres associations basées à Grenoble compétentes en la matière – la Cimade, l’APARDAP…

Cependant, l’ADA mène une action parallèle auprès des pouvoirs publics, de manière autonome ou au sein de collectifs locaux et nationaux, afin de faire évoluer le Droit et les procédures dans un sens plus en relation avec l’esprit de la Convention de Genève, et mène une activité quotidienne de veille et de vigilance auprès de la préfecture et des autres services de l’Etat pour assurer une application réelle du droit d’Asile et le respect des droits des demandeurs d’asile.

L’ADA ne se définit pas comme une association caritative, elle est solidaire des personnes et cherche dans ses actions à les engager dans la défense de leurs droits et de leur dignité. En ce sens, elle agit “avec” les demandeurs d’asile pour les rendre autonomes dans leur choix et dans leur vie.

Solidarité et témoignage

L’ADA est une association de terrain qui tente de répondre aux demandes individuelles des demandeurs d’asile, seule ou en réseau. Cette action de terrain est aussi diversifiée, qu’il s’agisse d’une écoute, d’un accompagnement social ou juridique ou d’une aide financière.

L’action de l’ADA ne serait pas cohérente sans sa volonté de témoigner sur les réalités vécues par les demandeurs d’asile. Nous sommes présents par l’accompagnement en préfecture, dans les tribunaux, dans tous les lieux traversés par les demandeurs d’asile.

Ce témoignage implique aussi une participation aux campagnes d’observation et au recueil de données conduites par l’Observatoire de l’asile en Isère (OASIS).