Défendez le droit d'asile !

Mon histoire

Je me souviens bien de mon histoire, une histoire triste et dure.

Je me souviens que je fais partie d'une fratrie des 3 enfants, une famille stable et unie.
Je me souviens que nous étions des enfants très protégés, très éduqués, et beaucoup aimés par nos parents.

Je me souviens comment mon père et ma mère se sont battus tous deux pour protégés leur union et protégés l'avenir de fruits de leurs entrailles, ils se sont battus jusqu'à la fin de leur jour.

Je me souviens bien de ce jour là, le jour où tout a basculé, le jour où tout a été bouleversé.J'étais encore un enfant de 15 ans quand tout est arrivé.
Ce jour triste et dur qui a changé ma personne intérieure qui a créé une grande instabilité dans mon intérieur ; La peur, la tristesse, la colère, et le manque de confiance en moi ont conqueri toute mon âme.

Ce jour triste qui a totalement, qui a complètement bouleversé mon esprit, qui a affecté le sens et le goût de la vie qui s'est éloigné de moi, Je suis déprimé depuis ce jour là.

Mais, je crois, je crois, je crois, je peux reprendre ma confiance grâce au traitement que je prends et je crois, je peux reprendre ma confiance grâce à toutes ces personnes qui m'entourent et qui me soutiennent sans relâche.

Je crois, je peux avancer bien que difficile.
Je crois, je peux avoir un esprit plein de rêves bien que déprimé.

Et j'ai compris combien la parole est la langue des émotions.

Je me souviens de ce jour là, c'étais bien les dernières heures de ma mère, c'était bien la douleur que ma mère a ressenti pour ses enfants en tant qu'une femme protectrice.
" Quand elle m'a dit, Trésor, je me souviendrai de vous à jamais mes enfants, et vous resterez pour moi fils, même si je ne suis plus avec vous, Dieu ne vous laissera point, et personne ne vous laissera seul ".

Je me souviens bien de ce jour là.
Je me souviens bien de mon histoire.

Par Trésor NGINAMAU

----

Ce texte a été écrit et dit à l'occasion du Festival Migrant'Scène, organisé par la CIMADE de l'Isère en novembre 2012.

Trésor a été reconnu réfugié par l'OFPRA en février 2013.