Défendez le droit d'asile !

La « carrière » du demandeur d’asile: le rapport d'enquête

La « carrière » du demandeur d’asile :

De l’apprentissage de la débrouille à l’insertion… ou à la marginalisation ?

Carrière : nom féminin, profession à laquelle on se consacre et comportant des étapes.

Maureen CLAPPE a conduit, pour l'Observatoire de l'Asile en Isère enquête de terrain de 7 mois qui a abouti à la rédaction d'un rapport, rendu public lors d'une conférence de presse le 26 mai 2015. 

Télécharger le rapport ETUDE SUR LES MOYENS D’EXISTENCE DES DEMANDEURS D’ASILE EN ISERE, La « carrière » du demandeur d’asile : l’apprentissage du système institutionnel et associatif comme stratégie de « débrouille », cliquez ici

Le concept de « carrière » renvoie dans le langage courant à une vie professionnelle composée d’un ensemble d’étapes à parcourir dans une perspective d’ascension sociale. Les sociologues proches du courant interactionniste tels que Howard Becker, Everett Hughes et plus récemment Julien Damon ont depuis quelques années étendu cette notion à différentes catégories d’individus : les déviants, les chômeurs, les SDF, etc.

Nous proposons désormais d’appréhender le « demandeur d’asile » dans une double perspective : d’une part, comme un acteur engagé dans un processus constant d’apprentissage et d’autre part, comme étant astreint d’adopter des stratégies de contournement face aux obstacles qu’il trouve dans son parcours.

Reposant sur un travail de 7 mois d’analyse de la parole d’exilés au sein des associations ADA et La Cimade-Grenoble, nous souhaitons rendre compte de la condition concrète et actuelle de la « carrière » du demandeur d’asile à Grenoble ainsi que de son apprentissage afin de ne plus les considérer comme de simples catégories statistiques.

Avec un statut légal leur interdisant de travailler depuis la circulaire de 1991, une aide financière insuffisante au regard de la longueur des délais d’instruction des dossiers, un dispositif national d’accueil saturé, les demandeurs d’asile se doivent d’organiser au quotidien leur survie. Tous ceux que nous avons pu suivre dans leur parcours ont, à un moment donné, expérimenté un passage à la rue et doivent solliciter les multiples lieux d’action sociale d’urgence pour se nourrir, se vêtir, se doucher, ou pour se loger.

Le projet de loi sur le droit d’asile est actuellement en discussion au Sénat. En application des directives européennes, la réforme du droit d’asile met l’accent sur les conditions d’accueil dont devraient bénéficier les demandeurs d’asile. Pour autant, ces dispositions permettent-elles d’assurer un accueil décent des exilés ?

Cette recherche a parcouru les différentes étapes de la « carrière » du demandeur d’asile et s’est interrogée sur ce processus d’apprentissage du système institutionnel et associatif. A son terme se pose une question inévitable : ce dispositif d’ « accueil » n’encourage-t-il pas une vie en marge ?

Vous êtes ici : Accueil Observatoire de l'Asile en Isère La « carrière » du demandeur d’asile: le rapport d'enquête