Défendez le droit d'asile !

LE 115 EN GREVE

Les salariés du 115 de l’Isère étaient en grève mercredi 17 décembre 2014. Ils expliquaient dans une lettre ouverte, reproduite ci dessous, les raisons de leur colère et de leur désarroi.

 = = = = = = =

115 de l’Isère    -   Association La Relève 8 rue de l’Octant 38130, Échirolles

Le 16 décembre 2014

Lettre ouverte aux personnes en relation avec le 115 de l’Isère, aux Associations, aux Élus de la République, aux Défenseurs des droits, au Ministre du Logement, de l’Égalité des territoires et de la ruralité, au Préfet de région, au Préfet de l’Isère, à la Direction départementale de la Cohésion Sociale, et à tous ceux concernés par l’hébergement d’urgence

115 fatigué, impuissant et hors la loi

Attendu que:

- Le droit fondamental de toute personne à être hébergée ainsi que les principes d’inconditionnalité et de continuité de l’hébergement d’urgence sont bafoués en Isère et tout particulièrement à Grenoble: en ce qu’il concerne les places pérennes, des discriminations graves sont commises envers les personnes du seul fait de leur statut administratif ou de leur nationalité. A titre d’exemple, la structure qui héberge en urgence sur l’intercommunalité observe des quotas en fonction du statut administratif des personnes, voire parfois en fonction de la nationalité. En ce qu’il concerne le dispositif hivernal des critères très restrictifs sont imposés par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, parmi lesquels celui de la santé, mais aussi l’âge des adultes et des enfants, la composition familiale des ménages. L’accès à l’urgence est ainsi arbitrairement hiérarchisé.

- Le manque de moyens est criant: Le nombre total de places disponibles chaque jour sur le département est dérisoire par rapport au nombre de demandes d’hébergement. Le taux de refus est de 98% depuis huit mois faute de places disponibles. De plus en plus de personnes et de familles vivent dans des bidonvilles dans des conditions de vie inacceptables!

Par ces motifs:

- le 115 de l'Isère se trouve dans l'obligation de procéder à un tri des demandes pour l’accès à l'hébergement hivernal en fonction de critères imposés par le Préfet de Région et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale:

Parmi ces critères, la gravité de l’état de santé des personnes. Les écoutants du 115 sont donc amenés à poser des questions intimes et d’ordre strictement privé. Cela crée une situation de malaise et de non-respect des personnes qui ne demandent qu’à être hébergées.

Autre critère, celui de l’adulte isolé avec un ou des enfants de moins de 3 ans. Des familles restent ainsi à la rue depuis plusieurs mois voire plus, car la composition familiale de leur ménage ou l'âge des enfants ne correspondent pas au critère demandé!

- les usagers ayant recours au 115 et les salariés du 115 sont en souffrance:

Nous demandons à des personnes seules ou ayant des enfants de faire une demande d’hébergement chaque matin, au cas où une place viendrait à se libérer. Des personnes à la rue nous appellent donc tous les jours depuis plus d’un an dans l’espoir qu’il y ait de la place. Le 115 n’orientant plus, il est un observatoire de la misère. Il y a une perte de sens.

C’est pourquoi il est demandé:

- d’appliquer la loi pour l’accès à tout type d’hébergement d’urgence, que cessent les discriminations sur le statut administratif des personnes, l’âge, l’état de grossesse, l’appartenance à une nation. Rappelons ici que tout salarié a le devoir de refuser d’obtempérer à des ordres illégaux;

- d’octroyer plus de moyens face à la réalité sociale et le nombre de personnes qui restent à la rue chaque année du 1er janvier au 31 décembre. La ligne téléphonique 115 et les foyers d’hébergement d’urgence sont saturés;

- de refonder les missions du 115 qui ne peut plus remplir sa principale mission de mise à l’abri dans l’objectif qu’il puisse enfin fournir un travail constructif et non plus destructeur pour les usagers et les salariés.

Et pour ce faire, dans l'attente d’une réponse rapide des décideurs: le 115 de l'Isère sera en grève le mercredi 17 décembre 2014 de 7 heures à midi.

 

Des salariés du 115 de l’Isère

Vous êtes ici : Accueil Association ADA LE 115 EN GREVE